Nous contacter

Les élus de Nogent-sur-Seine s'opposent à la fermeture de la déchèterie le dimanche matin

Publié le 12.07.2021
Les élus de Nogent-sur-Seine s'opposent à la fermeture de la déchèterie le dimanche matin

Jeudi 7 juillet, la Communauté de Communes du Nogentais présidée par Raphaële LANTHIEZ, devait étudier un rapport conduisant à la fermeture de la déchèterie de Nogent-sur-Seine le dimanche matin à compter du 1er septembre 2021.

Les élus de Nogent-sur-Seine se sont opposés à cette proposition qui a pourtant été adoptée.

Pour les élus de Nogent-sur-Seine, « la fermeture de la déchèterie le dimanche matin (actuellement ouverte de 9h30-12h) est un non-sens et va à l’encontre des intérêts de notre territoire, pour au moins 2 raisons que nous avons détaillées.

1. Nous nous inscrivons à rebours de l’évolution de nos territoires ruraux.

En effet, très souvent nous regrettons le départ de certains services publics provoquant une diminution de services rendus à l’égard des habitants.

Or nous savons que l’Etat est dans une démarche de réintroduction de certains services dans nos territoires : l’exemple des Maisons France Services offrant un panel de services au plus grand nombre en est une illustration.

La démarche de l’intercommunalité qui tend à réduire le nombre de jours d’ouverture de la déchèterie ne va pas dans le bon sens. C’est une perte de service.

2. Dans une période où nous appelons nos concitoyens à plus de civisme et à plus de propreté, nous ne pouvons pas nous satisfaire d’une fermeture le dimanche. En moyenne une trentaine de personnes se rendent à la déchèterie le dimanche matin, après avoir travaillé chez eux le samedi notamment. 30 personnes en 2h30, c’est un rythme moyen d’une personne toutes les 10 minutes.

Or, si nous voulons faciliter le service et éviter les décharges sauvages, alors nous devons maintenir un service de qualité et utilisé par les habitants.

L’objectif poursuivi par l’intercommunalité à travers la fermeture du dimanche est d’ordre économique : le point de départ est un besoin de réorganiser le service pour répondre aux exigences des 2 jours de repos consécutifs des agents. Pourtant, un recrutement à temps partiel aurait permis de faciliter l’organisation et d’organiser un roulement. Et le budget excédentaire de l’intercommunalité l’aurait très facilement absorbé.

Les élus de Nogent-sur-Seine regrettent cette occasion manquée de réfléchir à une vraie ambition locale en termes de gestion des déchets et de valorisation de l’environnement. »