Nous contacter

Début des travaux de la place d’Armes

Publié le 30.08.2019
Début des travaux  de la place d’Armes

Les travaux de requalification de la place d’Armes vont commencer à l’été 2019. Ils concerneront le parking, la place d’Armes proprement dite et les abords immédiats du théâtre.

Lancée depuis près de 2 ans, l’opération de requalification du centre-ville sera le principal sujet de l’année 2019 avec, d’une part, le lancement des travaux de la place d’Armes à l’été et, d’autre part, ceux des rues de l’Etape-au-Vin et de l’Hôtel-Dieu dès septembre 2019.

Valoriser la noblesse du patrimoine

Concernant la place d’Armes, l’objectif est « d’affirmer sa vocation commémorative en portant une attention particulière sur la noblesse des matériaux et la mise en valeur du monument aux Morts avec un éclairage dédié », précise Jean-Luc Gaucher, architecte du cabinet ANAU en charge de ce projet. Cette place sera également délimitée par des rideaux d’arbres de moyenne tige côté théâtre et côté parking.

« Un jeu de dalles au sol, de différente nature et de direction que les dalles utilisées pour la place, permettra de donner un socle au théâtre », poursuit l’architecte. Ce traitement du sol se poursuivra jusqu’au cinéma afin de donner une harmonie à cet aménagement complètement repensé.

Enfin, le parking sera entièrement revu pour le rendre plus fonctionnel. Optimisation des places, création d’emplacements pour voitures électriques et personnes à mobilité réduite et volonté de minimiser les entrées et sorties sur les voies font partie des principes directeurs qui ont guidé la réflexion du cabinet. Le parking sera arboré et des emplacements seront réservés pour les cyclistes.

Réappropriation des espaces publics

« L’enjeu est de permettre aux habitants de se réapproprier les espaces publics. C’est le sens ce nouvel aménagement, avec une ombrière créée par un jeu d’arbres et de bancs entre la place et le théâtre où il fera bon s’asseoir les soirs d’été », explique Patrick Deladerière, adjoint au maire délégué à l’Urbanisme et aux Travaux. « Perçus comme étant un relèvement des dalles du sol, les bancs en pierre seront éclairés par le dessous et apporteront ainsi une note festive au lieu », complète Jean-Luc Gaucher. Le coût des travaux est de 1,2 millions d’euros TTC.